Georges Thill was perhaps France’s greatest dramatic tenor, or heldentenor, of the 20th century.  He had an exquisite placement of air and tone such that he had a sound that the Italians call “lo squillo”, or a bell-like sound.  He, like all great heldentenors, was able to send the air into the resonating cavities of the head, which are the body’s natural amplification system.  Here are two pieces.  One is Fauré’s “Après un Rêve”, and an aria from Gounod’s Roméo et Juliette.  The term art song in French is called mélodie, and Fauré very wrote many beautiful mélodies.  The Gounod aria is called “Ah, leve-toi, soleil”.  Unfortunately, I cannot give English translations as they may be copyrighted.  One day, I may be inspired to translate them myself, but not today.  The links are first the Fauré and then the Gounod.

https://youtu.be/aPls0DhWJe0

https://youtu.be/w8Kv29gK6sU

Après un rêve

Fauré (1865)

Dans un sommeil que charmait ton image
Je rêvais le bonheur, ardent mirage;
Tes yeux était plus doux, ta voix pure et sonore,
Tu rayonnais comme un ciel éclairé par l’aurore.

Tu m’appelais et je quittais la terre
Pour m’enfuir avec toi vers la lumière;
Les cieux pour nous, entr’ouvraient leurs nues,
Splendeurs inconnues, lueurs divines entrevues…

Hélas! Hélas, triste réveil des songes!
Je t’appelle, ô nuit, rends-moi tes mensonges;
Reviens, reviens radieuse,
Reviens, ô nuit mystérieuse!

Romain Bussine

 

Ah! lève-toi, soleil!, Romeo’s aria from Romeo et Juliette

Ah! lève-toi, soleil!, Romeo’s aria from Romeo et Juliette

L’amour, l’amour! Oui, son ardeur
A troublé tout mon être!
Mais quelle soudaine clarté
Resplendit à cette fenêtre?
C’est là que dans la nuit
Rayonne sa beauté!
Ah! lève-toi, soleil!
Fait pâlir les étoiles
Qui, dans l’azure sans voiles,
Brillent au firmament.

Ah! lève-toi! Parais!
Astre pur et charmant!
Elle rêve, elle dénoue
Une boucle de cheveux
Qui vient caresser sa joue.
Amour! Amour! porte-lui mes voeux!
Elle parle! Qu’elle est belle!
Ah! Je n’ai rien entendu!
Mais ses yeux parlent pour elle!
Et mon coeur a répondu!